Rechercher

Mes 8 conseils pour une alimentation durable



Dans ce nouveau billet, je vous explique comment agir de manière concrète pour limiter les impacts de votre consommation alimentaire en faisant de vrais choix conscients et éclairés pour plus de santé et d'écologie dans votre assiette.


Nous avons déjà accompagné plus de 10 personnes vers cet objectif en leur donnant toutes les clefs d'une consommation plus durable.

Plus d'informations sur notre site.



1. Manger plus de plantes



L'élevage d'animaux pour la viande et les produits laitiers nécessite de l'espace et d'énormes quantités d'eau et de nourriture.

A titre d'exemple : la production de 100 grammes de protéines à partir de pois n'émet que 0,4 kilogramme d'équivalents de dioxyde de carbone (CO2). Pour obtenir la même quantité de protéines à partir du bœuf, les émissions seraient près de 90 fois plus élevées, à 35 kg d'équivalent CO2 [1].


Nous devons rééquilibrer notre alimentation en donnant la priorité aux plantes et en modérant notre consommation de produits d'origine animale.


2. Manger plus de variété


75% de l'approvisionnement alimentaire mondial provient de seulement douze plantes et cinq espèces animales [1].

Une plus grande diversité de nos régimes alimentaires est essentielle car le manque de variété dans l'agriculture est à la fois mauvais pour la nature et une menace pour la sécurité alimentaire.


3. Renseignez-vous sur votre poisson


La forte demande et la mauvaise gestion ont entraîné une surpêche, ce qui a fait chuter le nombre de poissons, comme le cabillaud de la mer du Nord et le saumon sauvage de l'Atlantique. Lorsque vous faites vos achats, recherchez des étiquettes telles que le label bleu du MSC ou le ASC, qui indiquent que le poisson provient d'une source bien gérée, et essayez des espèces moins connues comme le lieu noir, le colin et le merlu.


4. Réduisez les déchets


Le gaspillage de nourriture est un gros problème. 30% de la nourriture produite est gaspillée, ce qui a de graves répercussions sur l'environnement.

Réduire les déchets dans votre ménage est simple : congelez tout ce que vous ne pouvez pas manger pendant qu'il est frais et, si possible, achetez des produits en vrac pour pouvoir choisir la quantité exacte dont vous avez besoin.


5. Cultivez votre propre nourriture


Quoi de mieux que des produits frais, cultivés localement et provenant directement du jardin ? En plus d'être sains et délicieux, ils sont exempts de l'empreinte carbone des aliments achetés en magasin.


6. Bannir le plastique



Le plastique s'est infiltré dans notre quotidien et même dans notre alimentation. Apportez un sac réutilisable lorsque vous faites vos courses, optez pour des fruits et légumes sans emballage lorsque c'est possible, et demandez aux marques et aux détaillants qui continuent à utiliser du plastique de trouver des alternatives.


7. Mangez ce qui est de saison


Dans la mesure du possible, essayez d'inclure dans votre alimentation des produits de saison provenant du magasin de la ferme ou de l'épicerie fine de votre région. En plus de soutenir votre économie locale, vous pourriez faire la connaissance de producteurs locaux et obtenir des conseils sur la façon de préparer des aliments saisonniers.


8. Limiter les produits industriels




Les produits industriels sont les produits transformés « par excellence » et constituent une source importante de pollution que ce soit en matière de transport des ingrédients, de stockage ou d’emballage.

Optez un maximum pour le fait maison plus profitable pour l’environnement et source de nutriments de bien meilleure qualité.



Il serait difficile de tout mettre en place du jour au lendemain et de bouleverser notre quotidien. Cependant, chaque petit pas vers plus d'écologie dans notre assiette est essentiel pour notre santé et notre planète et, un pas après l'autre, vous pouvez faire des choix plus conscients.



Pour plus d'informations sur les impacts de votre alimentation, lisez cet article publié en Novembre.



[1] Reducing food's environmental impacts through producers and consumers - J. Poore - T. Nemecek - Department of Zoology, University of Oxford, New Radcliffe House, Oxford OX2 6GG, UK - Science 01 Jun 2018: Vol. 360, Issue 6392, pp. 987-992 DOI: 10.1126/science.aaq0216




97 vues0 commentaire
0

© Mind'EAT Nutrition - Cheseaux/Lausanne - Laurie Dicosola - 2021