Rechercher

Conditionnés pour trop manger

Mes astuces pour moins manger sans s’en rendre compte.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment duper votre sens afin de moins manger tout naturellement et sans frustrations.

Tout ceci dans le but d’atteindre votre poids d’équilibre en vous reliant à vos sens tout simplement.

Ces conseils sont inspirés du livre « Conditionnés pour trop manger, Comment l'environnement influence votre appétit » aux éditions Thierry Souccar.

Son auteur, Brian Wansink est professeur à l’université de Stanford et directeur du laboratoire de l’alimentation à l’université de Cornell. Il a passé sa vie à étudier ce que l’on ne remarque pas : les indices cachés qui déterminent la quantité que l’on mange et pourquoi l’on mange. En utilisant des expérimentations ingénieuses, drôles comme par exemple le bol de soupe sans fond (qui ne se vide jamais).

Il nous amène dans un merveilleux tour sur les secrets de nos habitudes alimentaires.


Comment l’emballage peut influencer notre façon de manger ?

Quels films nous font manger plus vite ?

Comment la musique ou la couleur de la pièce influence ce que l’on mange ?

Ce livre et donc cet article vont totalement changer la manière dont vous regarder votre nourriture, et va vous donner les astuces dont vous avez besoin pour faire facilement des choix plus sains, plus conscients et plus appréciables à la maison, au supermarché, au restaurant et au bureau, même en face d’un distributeur automatique, partout où vous décidez de satisfaire votre appétit.




En voici les quatre éléments clefs.

Stratégie Numéro une

Pensez 20 % de moins ou 20% de plus

Alors que la plupart des occidentaux s’arrêtent de manger lorsqu’ils sont rassasiés, d’autre cultures arrêtent de manger quand ils n’ont plus faim.

Il y a un écart calorique important entre le point ou un habitant d’Okinawa par exemple dit « Je n’ai plus faim » et ou un occidental dit « Je suis plein ». Les habitants d’Okinawa ont meme une expression pour savoir quand arrêter de manger. Ils appellent cela le concept hara hachi bu - manger jusqu’à ce que vous soyez a 80% plein.

Je vous invite à lire le livre « Le programme Okinawa » de Bradley Willcox.

Dans leur best-seller du New York Times, les docteurs Bradley et Craig Willcox et Makoto Suzuki ont expliqué pourquoi les Okinawiens sont le peuple qui vit le plus longtemps sur terre. Ils proposent désormais un programme alimentaire pratique ancré dans les traditions d'Okinawa, afin que vous aussi puissiez avoir un corps plus maigre, plus "métaboliquement efficace", qui restera plus sain et plus jeune.

Pensez 20 % de moins

Servez-vous 20 % de moins que ce que vous pensez avoir faim. Ça ne vous manquera probablement pas. Dans la plupart des études menées, les personnes peuvent manger 20 % de moins sans même s’en rendre compte. S’ils mangent 30 % de moins, ils le voient mais 20 % est en dessous de leur radar.

Pour les fruits et les légumes, pensez 20 % de plus. Si vous réduisez la quantité de pâtes qui vous préparez de 20 % alors augmentez les légumes de 20%

Trop simple ?

Raison de plus pour essayer non ?

Stratégie numéro 2

Faites de la suralimentation un problème pas une habitude.

Lors d’une autre expérimentation, des bonbons furent déposés à quelques mètres du bureau d’une secrétaire. Elle en a mangé la moitié de moins que quand les bonbons étaient sur son bureau. C’était un peu plus problématique pour les prendre et ces quelques mètres lui a donné l’opportunité de repenser si elle en voulait vraiment. Cela lui a donné un moment pour appuyer sur pause.

Voici quelques conseils pour vous donner la chance de faire pause :

· laissez les plats de service dans la cuisine. Comme les secrétaires qui se sont servies de bonbons et les ont tous manges sans s’en rendre compte, nous faisons la même chose avec les plats de service en face de nous. S’ils sont disposés a quelques mètres de nous, cela nous donne l’opportunité de nous demander si nous avons vraiment faim. Faites le contraire pour les salades et les légumes. Faites en sorte qu’ils soient stratégiquement positionnés au milieu de la table.

· Les aliments industriels alléchants. Mettez ces aliments dans un coin caché de la cave ou dans un placard difficile d’accès. Refermez toujours l’emballage. Mettez les restes les plus alléchants dans un papier d’aluminium et placez les a l’arrière du frigo ou du congélateur.

· grignotez uniquement à table et dans une assiette propre.

Cela le rend beaucoup moins pratique car il faut se servir, manger et ranger.

Bien sûr, une meilleure idée est de ne pas acheter ce type de nourriture.


Stratégie numéro 3

Devenez décorateur de table

Vous deviez contrôler ce qui est sur votre table ou c’est ce qui est sur votre table qui vous contrôlera.

Lors de leurs expérimentations, ils ont découvert qu’en modifiant ce qu’il y a sur la table, on peut facilement réduire de 15% ce que nous mangeons voir plus.

Voici par quoi commencer :

* Réduisez la taille des emballages et des boites. Le plus l’emballage sera grand - que ce soit des céréales ou des spaghetti - le plus vous mangerez - de 20 à 30 % pour la plupart des aliments.

Comment vous pouvez continuer à faire des économies en achetant les grands formats et mangez moins ? Reconditionnez ces gros emballages dans des petits sacs ou boites plus petits.

Plus la boite est petite, le moins vous en prenez, le moins vous en mangez.

Plus la portion est petite, le moins vous en prenez, le moins vous en mangez.

* Devenez un illusionniste.

170 g de goulasch dans une assiette de 20 cm est une portion de bonne taille. 170 g dans une assiette de 30 cm ressemble à un petit apéritif.

Faites en sorte que l’illusion fonctionne pour vous. Après avoir donné vos grandes assiettes chez Emmaüs, achetez un beau service d’assiettes de taille moyenne qui vous plaisent.

Avec les verres, pensez plus petit ou plus fin. Si vous ne remplissez pas votre verre, vous aurez tendance à verser 30 % de plus dans un grand verre que dans un verre plus fin. Il est plus facile de vous débarrasser de vos grands verres à vin que de constamment vous rappeler de ne pas les utiliser.

* Soyez vigilants avec le double danger des restes de repas. Le plus vous avez de restes, le plus vous allez en manger.

Si vous prenez des sticks de carottes, ça n’a probablement aucune importance mais est-ce vraiment ce que vous faites ?

Le deuxième danger des restes ? Ils indiquent que vous avez préparé trop de nourriture et probablement trop mangé du plat initial.

Stratégie numéro 4

Regardez tout ce que vous mangez

Nos yeux ne sont généralement pas plus gros que notre estomac. En fait, ils sont souvent bien meilleurs que notre estomac pour nous dire quand nous sommes plein.

Par exemple, dans l’une de ses expérimentations, des fans de football américains se sont complètement fait duper en regardant la quantité d’os de poulet présents dans leur assiette pour définir s’ils étaient rassasiés.

Aussi longtemps que nous nous fions à nos yeux, ils peuvent nous aider à repenser notre mode de vie alimentaire.

* Regardez avant de manger

Nous avons découvert que quand les personnes se servent elles mêmes, elles mangent environ 14% de moins que quand on les sert.

Mettez tout ce que voulez manger dans votre assiette ou sur votre plateau avant de commencer de manger - les snacks, les soupers, les glaces, les chips … Votre estomac n’aura pas besoin de compter et vous n’aurez pas à vous rappeler la quantité que vous avez mangé.

Au lieu de manger depuis l’emballage ou la boite, mettez votre snack dans un plat et laissez l’emballage dans la cuisine. Vous serez moins tentés de manger plus et encore un plus et encore un peu plus.

* Regardez pendant que vous mangez

Quand vous mangez des ailes de poulet par exemple, vous en mangerez moins si vous voyez ce que vous avez déjà mangé. La même chose est vraie avec les boissons - il est facile d’oublier la quantité de soda que vous avez bu s’il n’y a rien pour vous le rappeler. Un des moyens est de compter le nombre de verres vides.

Par exemple, si vous souhaitez empêcher vos amis de trop boire lors de votre prochaine dîner, gardez les bouteilles vides sur la table et réservez les dans de nouveaux verres sans débarrasser les premiers. Ceci devrait vous aider à maintenir votre stock de Chardonnay à la cave !



Toutes ces astuces reprennent quelques éléments du Programme Équilibre, notre méthode durable pour maigrir durablement et sans frustrations.

Nous avons à cœur de vous accompagner vers vos objectifs alimentaires en cultivant votre sagesse extérieure, les connaissances nutritionnelles et physiologiques, et votre sagesse intérieure, se relier au corps, ses sensations et émotions.

Laurie, votre nutritionniste.




Lire aussi : les 10 clefs pour manger sainement et économiser

60 vues0 commentaire
0

© Mind'EAT Nutrition - Cheseaux/Lausanne - Laurie Dicosola - 2021